Le Paradis du Pape, Bernard Ferrand nous parle de l’Azinat

Le Paradis du Pape, c’est un jardin d’Eden aux Portes de l’Ariège. Situé à Mazères, on y déguste des spécialités ariégeoises comme l’azinat,  mais aussi d’autres plats : la Barigoude d’artichauts au foie gras poêlé au jus de truffes, la Côte de boeuf avec os grillée,  le Civet de Biche ou encore le Tournedos de Boeuf Rossini.

Monsieur Ferrand est un ariégeois de souche et de coeur. Né à Mazères, il a dû quitter son Ariège natale pour des raisons professionnelles et sportives. C’est en 1986 qu’il fait l’acquisition d’un ancien élevage de porc qui n’a pas trouvé de repreneur. Après trois ans de travaux, le Paradis du Pape ouvre ses portes aux gourmets, en février 1989. Le nom ne fût pas difficile à trouver, puisque le Pape Benoît XII, lui même ariégeois d’origine avait baptisé les lieux au XIVè siècle.

Bernard Ferrand est un cuisinier de passion et il tient à garder et cuisiner ces plats ancestraux de notre terroir. Il nous a accueillis dans son restaurant, pour nous parler de l’Azinat, et plus précisément de son azinat mazérien…

Très bientôt, l’Azinat de Monsieur Ferrand en vidéo.

article ou page lu(e) 3207 fois

L’azinat s’invite dans les assiettes des collégiens

Du 11 au 15 février, durant la semaine du goût instaurée tous les trimestres par le Conseil Général, les chefs cuisiniers des collèges du département prépareront le plat traditionnel ariégeois l’Azinat. Chou, rouzolle, viandes et légumes variés seront ainsi livrés à l’appétit des quelque 4 500 collégiens restaurés chaque jour.

Il s’agit de privilégier les produits locaux dans la composition des menus, et de logique de développement durable, de circuit court et de maintien voire d’installation de nouveaux producteurs.

« La politique du Conseil Général est une politique sensée » explique Benoît Alvarez Conseiller Général du canton de Foix-Rural et membre de la commission Education, « C’est une politique qui est basée sur des produits locaux, mais surtout sur des producteurs locaux...»  Pour cela le Conseil Général   a mis en place une charte labellisée au niveau des producteurs pour avoir une quantité suffisante de produits afin de pouvoir les distribuer dans tous les collèges de l’Ariège.  Car l’éducation au goût passe aussi et surtout par les enfants « Si on apprend à nos enfants cette pédagogie là, ils vont l’assimiler et sensibiliser leurs parents ».

Nos chers collégiens pourront donc se délecter de ce plat traditionnel mais encore trop méconnu. Azinat.com sera présent le jeudi 14 février au collège Pasteur de Lavelanet pour filmer et aider l’équipe de cuisine à concocter l’Azinat, un grand moment en perspective à ne rater sous aucun prétexte.

Depuis 2004, la loi qui confère aux collectivités la compétence restauration scolaire. Depuis la rentrée scolaire 2006, chaque mois, cette démarche est symbolisée par la confection d’un repas ariégeois

Causerie autour de l’Azinat

article ou page lu(e) 4313 fois